Télétravail : quel impact sur notre planète ?

Télétravail-planéte
Partager ce contenu

Le télétravail est souvent vu comme une solution plus écologique que le travail sur site, bien qu’il doit être encadré par une politique de gestion des risques psychosociaux. Il offre l’avantage de réduire les déplacements domicile-travail, qui sont responsables d’une part importante des émissions de gaz à effet de serre.

 

Quels sont les impacts réels du télétravail sur la production d’énergie ?

Selon une étude de l’ADEME, le télétravail permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’environ 1,3 tonne de CO2 par an par travailleur. Cela représente une économie d’énergie de l’ordre de 271 kgeqCO2 par jour de télétravail hebdomadaire.

Ces économies sont principalement dues à la réduction des déplacements domicile-travail. En effet, un travailleur qui télétravaille 2 jours par semaine économise en moyenne 1 500 kilomètres par an, soit l’équivalent de 300 litres d’essence ou 400 euros en frais de transport.

 

Comment abaisser l’empreinte carbone d’une entreprise grâce au télétravail ?


Encourager le télétravail régulier. 

Mettre en place des politiques de télétravail flexibles. Permettre aux employés de faire leurs propres choix contribue à une meilleure organisation de leur semaine et à une amélioration de leur bien-être. Cependant, il est essentiel d’établir des directives, telles que l’obligation de planifier le calendrier à l’avance, afin de fournir un cadre approprié.

Investir dans des outils et des technologies qui facilitent le télétravail. Opter pour les outils de travail appropriés contribue à minimiser la consommation d’énergie et de ressources au sein des espaces de bureau. Telles que les outils de visioconférence, les plateformes de collaboration en ligne, ainsi que les logiciels de gestion du temps.


Exemples d’outils professionnels:

  1. Visioconférence :
  2. Plateformes de collaboration en ligne :
  3. Logiciels de gestion du temps :

 

Quels équilibres pour l’entreprise ?

Le télétravail offre plusieurs avantages environnementaux, cependant, il n’est pas exempt d’impacts négatifs sur le fonctionnement de l’entreprise. Il peut entraîner une baisse de la productivité, une diminution de la cohésion sociale et une augmentation des risques psychosociaux.

Un exemple illustratif de cette dynamique est celui de BNP Paribas en 2021, qui a pris des mesures pour encourager le retour progressif des employés sur site. Cette décision montre l’importance accordée à la préservation de l’interaction directe et d’une culture d’entreprise dynamique, soulevant ainsi des préoccupations quant à l’impact potentiel du télétravail sur la cohésion d’équipe et la créativité au sein de l’organisation.

Pour éviter ces impacts négatifs, il est important que les entreprises mettent en place des mesures de compensation, telles que des formations au télétravail ou des politiques de bien-être au travail.


Le télétravail est une solution prometteuse pour réduire l’empreinte carbone des entreprises.

Le télétravail offre des gains écologiques importants en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Cependant, pour réussir, il nécessite une approche équilibrée, intégrant des politiques flexibles et des mesures de compensation pour atténuer les possibles impacts négatifs sur la productivité et le bien-être des employés.

Découvrez plus d'articles

L’IA et les risques professionnels

L’impact transformateur de l’intelligence artificielle (IA) sur le monde du travail L’avènement de l’intelligence artificielle (IA) transforme radicalement le monde du travail. Les technologies d’intelligence